À propos

Malléable: voilà comment je qualifierais ma démarche photographique. Je la tends, je l’étends, je la considère comme mouvante et infinie. En fait je crois que je suis allergique à l’idée de me contenir à un genre particulier. D’ailleurs, cela va de même pour le genre de personne que je photographie. La photo et les personnes que j’y rencontre me projettent dans des lieux inconnus et des moments inattendus. Finalement, la photographie est une excuse pour me retrouver dans des situations où je ne suis pas censée être.

J’ai développé une véritable obsession de la nature et j’aime y plonger les âmes que je photographie afin d’y créer des gestes et des instants honnêtes. C’est ma manière de découvrir, d’explorer, d’exprimer et d’éprouver la réalité du monde qui m’entoure.
Plus je vieillis et plus j’aime connecter mes images aux thèmes de la féminité, de l’amour et de la lumière. Des images qui dépassent les mots, des actions figées comme si la vie s’était ralentie. Et alors, je m’amuse à transformer les coins sombres en images colorées.

Et sinon, moi c’est Louise, j’ai 26 ans. J’aime me balader sur la plage en hiver, mon chat Zuri, les couchés de soleil et la vie.